Sodexo et l’Université d’Ottawa souhaitent rendre leurs sens aux seniors

16 octobre 2017

Un nouvel outil d’audit, accompagné de solutions concrètes recueillies par des chercheurs, aide les établissements de soins de longue durée à créer des environnements « sensibles aux sens » pour les personnes âgées ayant des troubles de l’ouïe, de la vue, de l’odorat, du goût et du toucher

Sodexo et l’Université d’Ottawa souhaitent rendre leurs sens aux seniors

Sodexo, leader mondial des services de Qualité de Vie, et l’Institut de Recherche sur la Vie de l’Université d’Ottawa ont publié aujourd’hui la première étude exhaustive sur l’impact qu’ont les cinq sens sur la qualité de vie des seniors vivant dans des établissements de soins de longue durée. Les cinq sens peuvent se dégrader à mesure que nous vieillissons, et l’étude intitulée « Comment et pourquoi les cinq sens sont importants pour la qualité de vie : un guide pour les établissements de soins de longue durée » révèle l’importance de la compréhension des déficiences sensorielles lors de la création d’environnements pour les personnes âgées, que ce soit à la maison ou dans un établissement de soins de longue durée.

Les recherches dans la revue de l’American Geriatrics Society montrent que, malgré la croissance rapide de la population âgée dans le monde entier, la prise de conscience des effets négatifs des déficiences sensorielles sur les personnes âgées vivant dans les établissements de soins de longue durée reste minimale. De fait, 94 % des personnes connaîtront une dégradation d’au moins un de leurs sens en vieillissant.

L’étude de Sodexo-uOttawa a présenté des stratégies pour créer des environnements « sensibles aux sens » qui faciliteront les soins centrés sur l’individu pour les personnes âgées. Par exemple :

  • Les personnes âgées malvoyantes pouvant éprouver des difficultés à distinguer des couleurs similaires, les établissements de soins de longue durée pourraient donc utiliser des couleurs très contrastées pour les aider à discerner différents éléments et zones.

  • Le sens de l’odorat peut se dégrader avec l’âge et influer sur la capacité à goûter les aliments. La création d’un espace cuisine ouvert aiderait les résidents à mieux sentir la nourriture et à stimuler l’appétit.

  • Les troubles auditifs peuvent rendre difficile la participation à des conversations. Minimiser le bruit de fond provenant des systèmes de chauffage et de climatisation, des équipements et des services de nettoyage pourrait permettre aux personnes âgées de mieux s’entendre les unes les autres.

« Pour bien de s’occuper des gens, il faut d’abord commencer par faire preuve d’empathie », a déclaré Marc Plumart, Directeur Général Santé et Seniors au niveau mondial de Sodexo. « Cette étude a pour but d’aider les responsables des soins aux personnes âgées à se mettre à la place de leurs résidents afin de mieux comprendre comment ceux-ci font l’expérience du monde et ce qui est différent pour ceux qui ont des sens dégradés. En comprenant leurs besoins, ils seront en mesure de concevoir des services et des environnements capables d’améliorer leur qualité de vie. »

Au-delà du guide, l’équipe de recherche a mis au point un outil d’audit pour aider les établissements de soins de longue durée à évaluer et à améliorer leur niveau de sensibilité aux sens. Cet outil est un moyen pratique et utile d’évaluer la qualité de vie et qui est basé sur les perceptions des résidents, à l’environnement physique et aux politiques et procédures existantes. L’audit comprend une série de questions qui s’adresse à la fois aux résidents, aux membres de la famille et au personnel clinique, technique et administratif.

« Les soins de santé d’aujourd’hui sont complexes, mais beaucoup de réponses consistent à prendre soin des besoins des gens et à voir comment ils sont affectés par la dégradation de leurs sens », a déclaré Hélène Perrault, professeur et doyenne de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa. « Ce guide et cet outil d’audit fourniront aux utilisateurs des références et une stratégie pour suivre l’impact de la perte des sens sur la qualité de vie. »

« Le guide et l'outil d'audit produits par notre collaboration de recherche démontrent clairement la valeur d'un véritable engagement entre Sodexo et les principaux chercheurs », a déclaré Thomas Jelley, Directeur de l'Institut Sodexo pour la Qualité de Vie. « Ce fut un honneur de participer et de soutenir ce partenariat avec l'Université d'Ottawa ».

Pour télécharger l’étude « Comment et pourquoi les cinq sens sont importants pour la qualité de vie : un guide pour les établissements de soins de longue durée », rendez-vous sur www.sodexo.com/fivesenses.

 


Pour lire le communiqué dans son intégralité, téléchargez le PDF :

Retour à la liste

How and why the five senses matter for quality of life

L'importance des cinq sens pour la qualité de vie

A research collaboration between Sodexo and the University of Ottawa Life Research Institute that will deepen your understanding of how to create sense-sensitive environments that will improve quality of life for seniors everywhere.

Contactez-nous

Envoyez vos questions ou demandes de renseignement par email à notre équipe Relations Presse.